Image for Stéréogramme procédé trichrome  A. et L. Lumière

Stéréogramme procédé trichrome A. et L. Lumière

Auguste et Louis Lumière ont travaillé sur leur nouveau procédé autochrome dès 1903 et ils l’ont publié à partir de 1907. Auparavant, en 1898,  ils avaient mis au point leur propre procédé trichrome de photographie des couleurs ; il était beaucoup plus délicat d’emploi que le procédé autochrome futur.  Nous présentons ici l’un de ces très rares stéréogrammes trichromes datant des environs de 1900 et faisant mention de la collection Ch. Bouchage .

Vendu /Sold

Image for A. et L. Lumière très rare Stéréogramme trichrome

A. et L. Lumière très rare Stéréogramme trichrome

Auguste et Louis Lumière ont travaillé sur leur nouveau procédé autochrome dès 1903 et ils l’ont publié à partir de 1907. Auparavant, en 1898,  ils avaient mis au point leur propre procédé trichrome de photographie des couleurs ; il était beaucoup plus délicat d’emploi que le procédé autochrome futur.  Nous présentons ici l’un de ces très rares stéréogrammes trichromes datant des environs de 1900. Le stéréogramme porte mentions du procédé et la signature des frères Lumière.

Vendu / Sold

A&L Lumière 04 A&L Lumière 02

Image for Warren de la Rue « Lunar Photographs »

Warren de la Rue "Lunar Photographs"

Exceptionnel ensemble de 8 vues stéréoscopiques sur verre. Warren de la Rue (18 janvier 1815 – 19 avril 1889) est un astronome et chimiste britannique, connu pour son travail dans le domaine de la photographie astronomique.  un peu après la grande exhibition de Londres en 1851, il s’est intéressé aux photographies de la lune par le procédé du collodion hydraté. Nous présentons ici une très rare série comprenant huit stéréogrammes de la lune réalisés dans ce contexte en 1858.  Ils sont montés sur verre en carton rouge de format 9×18 et publiés par R&J Beck à Londres. (Compléments d’informations sur Wikipédia).

Vendu / sold

Stéréo Lune 08 Stéréo Lune 07 Stéréo Lune 06 Stéréo Lune 05 Stéréo Lune 04 Stéréo Lune 03 Stéréo Lune 02 Stéréo Lune 01

Image for Accident gare de l’Ouest le 22 octobre 1895

Accident gare de l'Ouest le 22 octobre 1895

Accident gare de l’Ouest. Stéréotype en verre au format 45×107 mm. Le 22 octobre 1895, un accident ferroviaire particulièrement spectaculaire a lieu à la gare de l’Ouest, devenue ensuite gare Montparnasse.  L’illustration du 26 octobre relate ainsi l’évènement : « Le train n°56 venant de Grandville arrivait en gare à la vitesse vertigineuse de 40 à 60 kilomètres, sans qu’il fût possible de l’arrêter, brisait les heurtoirs, franchissait l’extrémité du quai, et sa machine, défonçant le mur de façade […] venait de tomber sur la place de Rennes. […] Seule une marchande de journaux qui stationnait sur la place a été tuée par la chute d’un bloc de pierre ». Pendant plusieurs jours, les badauds se pressent autour de la locomotive échouée au milieu de la ville. Parmi eux beaucoup de photographes, professionnels ou non. Ils trouvent là une occasion rare de prouver grâce à leur appareil que la réalité dépasse parfois la fiction. (Origine des informations : Musée d’Orsay  : http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/catalogue-des-oeuvres). Stéréotype en très bon état.

Vendu / Sold

Image for Écorché d’œil Dr. L. AUZOUX

Écorché d'œil Dr. L. AUZOUX

Écorché d’œil. Maquette en papier et résine peinte. Longueur: 27 cm Attribué au Docteur Louis AUZOUX (1797-1880). Ca 1885.

Vendu / Sold

Écorché d'oeil. Maquette en papier et résine peinte. Longueur: 27 cm Écorché d'oeil. Maquette en papier et résine peinte. Longueur: 27 cm Oeil Ecorché 04 Écorché d'oeil. Maquette en papier et résine peinte. Longueur: 27 cm Écorché d'oeil. Maquette en papier et résine peinte. Longueur: 27 cm

Image for Globe céleste de Frémin par Bastien l’aîné, 1842

Globe céleste de Frémin par Bastien l’aîné, 1842

« Globe céleste dont la position des étoiles est réduite à l’année 1830 par A.R. Fremin Géographe. 1841. A Paris chez Bastien l’aîné, Librairie géographe rue Saint-André des Arts 60 ». Papier, carton, pied en bois tourné noirci ; dimension du globe : 26-27 cm, hauteur totale : 55 cm. Signé sous la constellation de l’ourse. Bastien Aîné édita de nombreux globes à partir du début des années 1820, d’abord d’après la cartographie réduite ancienne de Messier, puis et jusqu’en 1868 d’après les observations plus modernes de Lapie (il s’agit des globes les plus courants de la production de Bastien), de Lorrain ou de Frémin (plus rares). Une première édition de ce globe céleste avait paru en 1836. Quelques restaurations, manque le cadran horaire au pôle supérieur, belle patine et bel état général.

7500 euros

DSC_0087 

Image for Microscope achromatique par Charles Chevalier

Microscope achromatique par Charles Chevalier

Microscope achromatique par Charles Chevalier, circa 1840 (entre 1834 et 1845), signé « Microscope achromatique / perfectionné par / Charles Chevalier / Ingénieur Opticien breveté / 163 Palais-Royal / à Paris ». Hauteur totale entre 45 et 55 cm. Tube optique, complet de son bouchon de forme plate et à simple tirage, composé d’un oculaire à deux lentilles plan-convexes (180 et 260 mm) mesurant 600 mm de hauteur et d’un objectif formé de deux doublets. Le tube se visse sur un bras coudé rectangulaire inclinable sur lequel est montée la platine (réglable par une crémaillère dont la molette est en corne ou ivoire comme parfois dans la production précoce des Chevalier) et un grand miroir réflecteur de 700 mm (peut-être renouvelé). Enfin, le tout est attaché à une colonne cylindrique à pied tripode pliant. Le prisme d’illumination qui figurait dans la première forme des microscopes achromatiques de type Selligue est ici remplacé par une simple loupe condensatrice tenue par une bague à l’objectif. Sont aussi présents, sur la platine, les deux pinces permettant de tenir les préparations d’objets transparents et, sous la platine, le diaphragme variable de type Le Baillif.Le laiton du tube optique a perdu une grande partie de sa laque et de son vernis d’origine, sinon très bon état général de fonctionnement et en condition d’origine. Beau et précoce modèle d’une forme secondaire, post-Selligue, dite « perfectionnée », de microscope achromatique construit par le meilleur fabricant français de microscopie de la première moitié du XIXe siècle, Charles Chevalier. Probablement avant 1840.

Sur demande / On request

DSC_0046

 

 

Image for « Photographe à Verres Combinéa » – Charles Chevalier

"Photographe à Verres Combinéa" - Charles Chevalier

« Photographe à Verres Combinéa ».  Le « Photographe à Verres Combinés » inventé par Charles Chevalier permet les prises de vues en mode portrait ou paysages selon la combinaison des verres dont il est composé. Comme cela est expliqué dans les catalogues Chevalier, cet objectif comprend un verre postérieur de type  ménisque  et une verre antérieur de type biconvexe ou plano-convexe. Sur l’objectif de la partie antérieure, est vissé un tube portant l’obturateur à volet pivotant. ce dernier peut recevoir des diaphragmes. Notre objectif possède en plus une propriété qui permet de mieux le situer. En effet, dans sa gravure, le mot « Combinés » est remplacé par « Combinéa », ce qui est très rare. La raison sociale gravée « Charles Chevalier Palais Royal 158 à Paris » indique que cet objectif devrait suivre de très près la période 1851-1853 au Palais National où ce type de gravure a pu être relevée (Voir Dossier Collector N°8 Le Rêve Edition PH Pont & JL Princelle). Cet objectif est également très peu courant, et même rare,  dans de telles dimensions : hauteur 18 cm et diamètre arrière 11,2 cm.

Vendu / Sold

Photographe à Verres Combinés C Chevalier 03 Photographe à Verres Combinés C Chevalier 02 Photographe à Verres Combinés C Chevalier 01

Image for Lerebours & Secretan

Lerebours & Secretan

Objectif Lerebours & Secretan à Paris pour paysages. Mise au point par crémaillère. Il est muni de son diaphragme et de son bouchon obturateur. Hauteur : 13,5 cm, Diamètre 9 cm. Peu courant dans ces dimensions. vers 1860. Rayures sur la lentille arrière.

Vendu / Sold

 

Lerebours & Secretan 03 Lerebours & Secretan 04 Lerebours & Secretan 05 Lerebours & Secretan 06

Image for Lunette Astronomique Secretan

Lunette Astronomique Secretan

Lunette Astronomique Secretan montée sur pied élevé à hauteur variable avec 3 oculaires. Vers 1930. Les catalogues de l’époque la présentent ainsi : « Les lunettes montées sur pied élevé sont les plus commodes, parce que l’observateur peut à son gré modifier la hauteur de l’instrument, suivant qu’il observe assis ou debout et selon la position des astres. Lunette avec coulant et crémaillère de mise au point. Fourche de stabilité Secrétan. Colonne mobile en hauteur. Pied en chêne à trois double branches d’écartement variable. » Voir le document joint. Correspond au N°695 du catalogue. Diamètre 95 mm. 160 cm de long.

Vendu / Sold

Lunette astronomique Secretan 02 secretan004 R6